Le club

A sa fondation, le club sportif Le Mouret (CSLM) s’adonnait uniquement à l’athlétisme. En 2020, riche de 400 membres, il est constitué de 5 entités ; Athlétisme, ski, volley, gym hommes et aérobic dames.

Si durant longtemps un comité s’occupait de l’ensemble du club, étant donné l’essor de chacune des sections, des sous-comités ont été nécessaires pour l’athlétisme, le ski et le volleyball. Un comité central, composé de 10 membres, coordonne l’ensemble. L’assemblée générale annuelle se tient en novembre.

Agenda

Historique

C’est en 1943 que Paul Genoud, instituteur à Zénauva, décide de créer pour les jeunes de la région, ses élèves, un cours d’instruction préparatoire à l’armée.

Ce club sportif était, à l’origine, une sous-section de l’association suisse de football. Il fallait aussi lui donner un nom. Le but étant de faire avant tout de l’athlétisme, Paul Genoud ne voulait pas l’appeler « Club Athlétique Le Mouret » car l’abréviation CALM n’évoquait pas le sport qu’il entendait faire pratiquer aux jeunes. « Club Sportif Le Mouret » ou CSLM lui parut plus adapté. C’est ainsi que tout commence avec le premier comité, fort de 11 personnes.

La même année, se coure la première course du circuit du Mouret. Mais ce n’était pas facile, en ces temps de guerre, d’attirer des gens à faire du sport. Malgré tout, Paul Genoud pouvait compter sur l’appui de l’Abbé Galley, également convaincu par l’idée de donner la possibilité aux jeunes de faire du sport.

Rapidement le CSLM acquiert de la notoriété, notamment par les victoires de courses. Les terrains de sports n’existaient pas à la campagne à cette époque et les entraînements se déroulaient dans la cour de l’école de Zénauva ou dans un champ du plateau du Mouret. En 1950, les entraînements hivernaux se tenaient sur le pont de danse derrière le restaurant du Mouret.

En 1957, le CSLM organise les championnats suisses de cross.

En 1964 un terrain sportif est aménagé en parallèle de la route du Pafuet. Cette même année, Riquet Papaux lance la section tennis de table. Les entraînements se déroulaient dans des caves et des galetas puis une cabane militaire.

En 1967, trois athlètes du CSLM, André Sciboz, Jacques Vial et Eric Eggertswyler, pratiquant également le ski, créent les sections ski alpin et ski de fond.

1973, le club organise pour la seconde fois les championnats suisses de cross. Cette même année, une nouvelle entité voit le jour au club, la section santé. Celle-ci avait pour but de permettre à tout un chacun de pratiquer du sport.

Belle expérience pour tout le club que la participation aux jeux sans frontières en Italie en juin 1975. Avec une deuxième place à la clé, le CSLM a laissé une belle image de notre région à toute la Suisse.

Ce n’est pas en 1971, comme le droit de vote pour les femmes en Suisse, mais en 1978, que les 4 premières licences féminies d’athlétisme sont enregistrées au CSLM!

1981 la section volleyball voit le jour sur l’impulsion d’Annette Wicht. La section gym se divisaient en deux entités, une pour les hommes et une pour les femmes.
En 1982, le centre sportif du Mouret est inauguré. De magnifiques installations sont misent à la disposition des sportifs par les communes du plateau du Mouret pour lesquelles deux membres du club, Irénée Romanens et André Sciboz, ont apporté leurs compétences professionnelles et sportives. La halle est si accueillante que lors de la première séance de gym destinée à la gente féminine, huitante dames y prennent part.

En 1997, un anneau d’athlétisme, en tartan, est aménagé autour du terrain de foot. Parallèlement, deux terrains de beach-volley, avec sable de quartz, sont construits grâce à l’impulsion de la section de volley.

Vers la fin des années nonantes, étant donné le manque de membres actifs, la section ski de fond est dissoute, ceci bien même que les anciens continuent à se rencontrer durant de nombreuses années (d’ailleurs toujours d’actualité en 2020, on vous laisse estimer l’âge de ces fondeurs !). La section tennis de table, après avoir fusionné avec Ependes, sera également dissoute au début des années 2000.
Depuis toujours, le CSLM est un club formateur de moniteurs Jeunesse et Sport. Dans les années 70, des cours de natation pour les écoliers de la région sont mis sur pieds. Il est également reconnu pour ses nombreuses manifestations sportives qu’il organise.

De nombreux athlètes se sont mis en évidence en montant sur des podiums, que ce soit au niveau local, national, voire international dont :
1975 Gérard Vonlathen cours le 800 mètres en série A lors du meeting de Zurich.
2000 Nicolas Baeriswyl (formé au CSLM), participe aux JO à Sydney avec le relais du 4 x 400 mètres.

2020 Arnaud Dupré cours le relais du 4 x 400 pour la suisse aux championnats d’europe juniors en Biéolorussie.

2000, le mérite sportif collectif vient récompenser le CSLM pour son exemple multi sportif et le mérite individuel à Nicolas Baeriswyl.
En 2003 Prix sportif de l’Etat à Irénée Romanens

Arbre généalogique des présidents

1943-1963
Paul Genoud (fondateur)

1964
Hubert Egger

1965-1972
Gabriel Kolly

1973
Marcel Biolley

1974-1985
Irénée Romanens

1986-1993
André Sciboz (Président d’honneur)

1994-1996
Thérèse Bongard

1997-2002
Pierrot Monney

2003-2009
Pierrot Pellet

2010-2019
Cathy Julmy

2020-
Laurent Eggertswyler

Nos parrains

Club Sportif Le Mouret
Case postale 14
1724 Le Mouret

© 2019 Club Sportif Le Mouret
Créé par Emblematik